Rechercher
Recherche  Qui sommes-nous ? Enveloppe Contactez-nous Connexion

Protection des mineurs 

L’Enseignement catholique de Paris s’engage pour la protection des mineurs et la lutte contre les agressions sexuelles en agissant dans plusieurs directions :

  1. Disposer de repères de procédure clairs pour traiter toute alerte avec gravité
  2. Interpeller les éducateurs sur leur positionnement éthique
  3. Sensibiliser et former à la vigilance

1. Repères de procédure

La Politique de protection des mineurs dans l’Enseignement catholique de Paris contient des principes et repères de procédure pour :

  • Traiter toute alerte sans transiger
  • Recueillir la parole avec gravité et sans juger
  • Signaler systématiquement aux autorités
  • Protéger et soutenir toutes les parties concernées
  • Communiquer rapidement, précisément et ouvertement
Comment agir en cas d’alerte ?

Toute alerte sera examinée avec beaucoup d’attention par les établissements ou la Direction diocésaine et donnera lieu à un signalement aux autorités dès qu’il y a suspicion d’infraction grave ou de mauvais traitement sur mineur.

Les signalements effectués auprès du Dispositif d’accueil et d’écoute mis en place par le Diocèse de Paris essentiellement pour les faits survenus en dehors des établissements scolaires, lorsqu’ils les concernent, sont traités en coordination avec la Direction diocésaine de l’Enseignement catholique.

Un protocole d’accord entre le Parquet du Tribunal judiciaire de Paris et la Direction diocésaine de l’Enseignement catholique de Paris vise la transmission plus directe des faits connus par la Direction diocésaine pour caractériser les infractions ou lever les doutes par une communication facilitée entre interlocuteurs identifiés.

2. Interpeller les éducateurs sur leur positionnement éthique

Lutter contre ce que le pape a appelé « une manière déviante de concevoir l’autorité » à la racine de tous les abus (de pouvoir, de conscience comme les abus sexuels) implique non seulement de respecter le droit mais de transformer son regard et son attitude.

À la rentrée 2021, les 10 000 éducateurs, enseignants ou bénévoles des établissements catholiques à Paris ont été destinataires d’une invitation pressante à reconsidérer ensemble leur relation éducative.

Quatre attitudes à développer pour lutter contre tous les abus

3. Sensibiliser et former à la vigilance

Comment concrètement détecter un enfant en souffrance ? Quelles règles pratiques adopter pour éviter les situations à risque ? Que dit la loi exactement, comment nous protège-t-elle ? Comment réagir en cas de problème ? Vous encadrez des jeunes, toute l’année ou ponctuellement ? Vous avez besoin de ces informations.