« Dans la communauté scolaire, une voie d’accès au mystère de la personne s’ouvre : l’éducation de la liberté par le rapport entre les libertés, entre adultes d’abord, puis entre les adultes et les jeunes. Être une personne, c’est normalement être capable d‘agir au sens plein de ce terme. […] »