20 avril 2014

Une école catholique n’est pas neutre

 

 

 

 

 

Une école catholique n’est pas « neutre ». Elle est catholique, ce que la loi lui reconnaît comme un « caractère propre ». Il se traduit à travers :

  • la volonté de faire grandir les jeunes par la recherche de la vérité, dans le respect de l’autonomie des disciplines enseignées. La foi chrétienne accorde une grande importance à la culture et au savoir parce qu’ils élèvent la personne jusqu’à la recherche de la Vérité ultime, Dieu lui-même ;
  • l’éducation à la liberté par une véritable formation de la conscience. Cette formation ne peut pas être optionnelle ou se contenter d’une simple « neutralité » qui dispenserait de toute réflexion critique et de tout jugement de valeur, notamment sur les questions que se posent les jeunes sur le sens de la vie humaine, son commencement ou sa fin, ou sur tout autre sujet de société. Aborder ces questions avec des convictions fidèles à lenseignement de lÉglise, c’est pratiquer ce que l’on enseigne dans un grand respect de la liberté de chacun et le dialogue. Proposer n’est pas imposer.

Réagissant sans vérification à une campagne de presse diffamante pour Gerson, la Mairie de Paris en appelle à la « neutralité de l’éducation » dans nos établissements. On ne peut pas reprocher à un établissement catholique d’être catholique dans son action éducative. C’est cette action que soutient la Direction diocésaine dans les 144 établissements catholiques à Paris comme elle continue de le faire à Gerson, en dépit des tensions actuelles qui devront trouver leur résolution en interne et non pas dans un débat public.

 

Chers Parents,

Chers Professeurs,

Chers membres du Personnel de l’Ecole,

Chers Elèves,

 

L’Ecole Gerson a subi de nombreuses attaques par voie de presse pendant les vacances. Ces articles et autres prises de positions publiques reposent sur des dénonciations anonymes et diffamantes. Ce procédé ne peut pas être toléré. En effet, nous ne pouvons laisser de telles rumeurs ternir la réputation de notre établissement et des personnes qui y travaillent. La polémique est même allée jusqu’à remettre en cause le droit d’un établissement catholique à être catholique…

 

La Direction diocésaine, l’Association de l’Etablissement Gerson et l’APEL sont unies pour soutenir la direction de l’Ecole Gerson dans cette épreuve, sûres que ses membres mettront tout en œuvre pour rétablir la paix au sein de l’établissement. Tous sont solidairement responsables du projet de Gerson.

 

L’ensemble de la communauté éducative se réunira le 28 avril autour de la direction diocésaine et dans les semaines qui suivent, nous rassemblerons nos forces pour faire vivre à Gerson le projet pour lequel vous l’avez choisi. Nous pensons tout particulièrement aux élèves pour lesquels un climat de paix est indispensable au bon déroulement de la fin de l’année.

 

Nous remercions chaleureusement toutes les familles, tous les professeurs, tous les membres du personnel, tous les élèves et les anciens qui ont manifesté leur soutien au projet de l’Ecole Gerson et à ceux qui le mettent en œuvre au quotidien. Leurs messages ont été lus et nous aident à passer cette période éprouvante.

 

Soyez assurés de notre volonté d’œuvrer au mieux pour le bien des élèves et de notre Ecole.

 

24 avril 2014

 

Philippe Person, Chef d’établissement coordinateur

Laurence Leblanc, Chef d’établissement de l’école Gerson

Télécharger cette lettre des chefs d'établissement de Gerson

 

Communiqué de Gerson le 14 avril 2014

Communiqué d’Alliance Vita

Communiqué de l’Opus dei