20 avril 2014

Une école catholique n’est pas neutre

 

 

 

 

 

Une école catholique n’est pas « neutre ». Elle est catholique, ce que la loi lui reconnaît comme un « caractère propre ». Il se traduit à travers :

  • la volonté de faire grandir les jeunes par la recherche de la vérité, dans le respect de l’autonomie des disciplines enseignées. La foi chrétienne accorde une grande importance à la culture et au savoir parce qu’ils élèvent la personne jusqu’à la recherche de la Vérité ultime, Dieu lui-même ;
  • l’éducation à la liberté par une véritable formation de la conscience. Cette formation ne peut pas être optionnelle ou se contenter d’une simple « neutralité » qui dispenserait de toute réflexion critique et de tout jugement de valeur, notamment sur les questions que se posent les jeunes sur le sens de la vie humaine, son commencement ou sa fin, ou sur tout autre sujet de société. Aborder ces questions avec des convictions fidèles à lenseignement de lÉglise, c’est pratiquer ce que l’on enseigne dans un grand respect de la liberté de chacun et le dialogue. Proposer n’est pas imposer.

Réagissant sans vérification à une campagne de presse diffamante pour Gerson, la Mairie de Paris en appelle à la « neutralité de l’éducation » dans nos établissements. On ne peut pas reprocher à un établissement catholique d’être catholique dans son action éducative. C’est cette action que soutient la Direction diocésaine dans les 144 établissements catholiques à Paris comme elle continue de le faire à Gerson, en dépit des tensions actuelles qui devront trouver leur résolution en interne et non pas dans un débat public.

 

Communiqué de Gerson le 24 avril 2014

Communiqué d’Alliance Vita

Communiqué de l’Opus dei