3-10 novembre 2006

La mission de l'enseignement catholique

Réunis à Lourdes en Assemblée pleinière, les évêques, ont pris acte de la réflexion engagée par le groupe de travail sur la mission actuelle de l’enseignement catholique dans la société française et dans l’Église, et l’ont chargé de poursuivre cette réflexion.

Cette réflexion s’inscrit dans une double perspective :

l. Renouveler notre confiance à l’égard des directeurs diocésains et des chefs d’établissements pour la manière dont ils exercent leurs responsabilités au service de l’éducation des enfants et des jeunes, en tenant compte des évolutions auxquelles l’Enseignement catholique est aujourd’hui confronté et des questions qu’il se pose pour son avenir.

2. Appeler aussi l’Enseignement catholique à manifester son caractère spécifique de l’intérieur de lui-même, c’est-à-dire de l’intérieur de sa responsabilité éducative, en associant à ce travail ceux et celles qui participent à l’exercice de cette responsabilité avec les directeurs diocésains et les chefs d’établissements - enseignants et enseignantes, animateurs pastoraux, associations de parents, organismes de gestion.

Cette réflexion se réfère à une conviction primordiale - l’Enseignement catholique - comme l’ensemble du système scolaire en France - est soumis à des logiques institutionnelles fortes, qui sont d’ordre administratif, juridique, financier, économique et politique. Ces logiques ne peuvent pas être ignorés, mais elles doivent être subordonnées à une logique plus fondamentale : celle de l’engagement éducatif chrétien dans l’enseignement catholique en France, avec deux éléments essentiels

L’accueil sans discrimination des enfants et des jeunes dont les parents souhaitent qu’ils soient formés dans des Etablissements catholiques d’enseignement (écoles, collèges, lycées).

Une relation réelle et structurante avec la foi chrétienne qui a inspiré la fondation de ces Établissements et qui demande aujourd’hui à être proposée à frais nouveaux, précisément sur le terrain spécifique de l’éducation des enfants et des jeunes, surtout s’ils sont en quête de repères pour, vivre.

Ce travail d’éducation et d’évangélisation appelle à des confrontations et à des échanges qui auront à être organisés au niveau local, provincial et national, en concertation étroite avec les organismes responsables de l’enseignement catholique, avec les tutelles congréganistes, en y associant nos services diocésains, spécialement ceux qui sont chargés de la pastorale des jeunes et tout particulièrement les aumôneries de l’enseignement public.
Le groupe s’engage à poursuivre sa tâche, en espérant qu’il sera pour tous une occasion de comprendre tout ce que représente et tout ce qu’exige cet engagement éducatif chrétien dans notre société et dans notre Église : il s’agit de progresser ensemble dans une véritable reconnaissance de l’ Enseignement catholique et de sa mission aussi bien à l’intérieur de notre société qu’à l’intérieur de nos Églises locales.

+ Éric AUMÔNIER
Évêque de Versailles
Président du Groupe de travail sur l’Enseignement catholique

Sur ce sujet :
Enseignement catholique, que dis-tu de toi-même ? (cardinal Panafieu) 
Recentrer l'Enseignement catholique (La Croix du 27 sept. 06) 
L'Église veut réinjecter de la foi dans les écoles cathos (Figaro, 16 sept. 06) 
La Croix : Trois chantiers prioritaires pour l'avenir (8 nov. 2005)