Recommandation

Hospitalité eucharistique et participation à la liturgie d'autres confessions chrétiennes

Par hospitalité eucharistique, on désigne la possibilité exceptionnelle pour des catholiques d’accueillir des frères chrétiens (en particulier orthodoxes ou protestants) à la table eucharistique au cours de la messe ou de communier eux-mêmes à la Divine Liturgie ou à la Sainte Cène au cours d'une célébration non catholique. Il ne s'agit pas simplement de faire preuve de bienveillance et de charité mais de fonder en vérité sa participation au sacrement central de la vie chrétienne et de l'unité ecclésiale.

 

Principes

  • Pour l'Église catholique, il existe une communion de foi même avec les Églises ou communautés chrétiennes qui ne sont pas en pleine communion (Églises orientales et en particulier orthodoxes, ou communautés issues de la Réforme protestante). Le baptême est un lien sacramentel d'unité entre tous.
  • Les sacrements, et tout spécialement l'Eucharistie, sont des sources d'unité de la communauté chrétienne. La communion eucharistique est donc inséparablement liée à la pleine communion ecclésiale et à son expression visible.
  • Même lorsque la doctrine catholique permet ou encourage le partage de l'eucharistie, les Églises orthodoxes, en raison de leur propre conception ecclésiologique, réservent généralement la communion eucharistique aux seuls fidèles en communion avec elles, ce qu'il convient de respecter.

Recommandations pastorales

 

S'agissant d'une institution scolaire, on veillera à prendre en compte à la fois les aspects doctrinaux, pastoraux et pédagogiques.

  • Avant d'inviter un chrétien non catholique à une célébration eucharistique, et en particulier lorsqu'il s'agit d'un enfant, il convient de s'assurer de sa compréhension et de son accord en éclairant sa réflexion et de l'accord de ses parents.
  • La participation d'un établissement catholique à une liturgie d'une autre Église ou communauté chrétienne reste exceptionnelle, en l'absence de possibilité de participer à la messe avec une communauté catholique en pleine communion. Elle doit également respecter la discipline et la sensibilité de la communauté accueillante. Dans les faits et dans l'esprit des élèves, elle doit éviter tout indifférentisme, confusionnisme ou prosélytisme contraires à la vérité et à la recherche de l'unité : elle nécessite une parole dans ce sens.

Ressources

 

Conseil pontifical pour l'Unité des chrétiens, Directoire pour l'application des principes et des normes sur l'œcuménisme, 1993, n° 102 à 141

 

Conférence des Évêques de France, l'Hospitalité eucharistique avec les chrétiens des Églises de la Réforme, note de la Commission épiscopale pour l’Unité des chrétiens, 1983

 

Archevêché de Paris, Vicariat épiscopal pour l'Œcuménisme

 

Nous faire part de vos remarques

© Direction diocésaine de l’Enseignement catholique de Paris • janvier 2012